Viviane Dextradeur

Étudiante en techniques de génie mécanique


J’étudie actuellement en techniques de génie mécanique au Cégep de St-Jean-sur-Richelieu. Enfant, je rêvais de travailler dans un domaine lié à la conquête de l’espace. J’ai commencé par faire des études en sciences pures au Cégep de St-Jean-sur-Richelieu. L’Université de Sherbrooke offrait un baccalauréat en génie mécanique avec une concentration en aéronautique, alors je m’y suis inscrite. Malgré une économie qui tournait au ralenti, j’ai eu la chance d’effectuer des stages tout au long de cette formation, une excellente façon de s’assurer qu’on aime le domaine. J’ai même eu la chance d’aller chez un client à Toluca au Mexique pour faire le suivi de pièces de production! Quelle expérience!

À mon arrivée sur le marché du travail, j’ai découvert le monde de la production manufacturière. J’ai adoré! Dépannage d’équipements, suivi et optimisation de procédés, aménagements d’usine, bref, je me suis amusée autant que j’ai appris. Il y a toujours quelque chose à améliorer ; pas de limite! J’ai d’abord travaillé dans le domaine automobile, ensuite électronique, métallurgie, portes et fenêtres et finalement aéronautique. Tout au long de ces années, j’ai eu la chance de travailler avec des gens extraordinaires de qui j’ai beaucoup appris. J’ai aussi découvert que je suis définitivement une personne d’équipe. La réussite est rarement le fruit du travail d’une seule personne.

Aujourd’hui, je crois que je suis rendue au point de parfaire ma formation technique, d’aller chercher des connaissances supplémentaires dans des domaines que j’ai moins eu la chance d’explorer et qui m’intéressent beaucoup (conception, automatisation, programmation code G, etc.), ajouter des connaissances dans ma boîte à outils. Je vois la technique de génie mécanique comme une formation complémentaire à celle que j’ai déjà. Elle me permettra d’aller plus loin dans mon travail et de faire plus de « terrain ». Je me suis donc offert ce cadeau que de retourner aux études.

Aussi, j’aimerais éventuellement enseigner le génie mécanique au niveau collégial et le DEC en génie mécanique est requis pour ça. Quand je suis venue aux Portes ouvertes du Cégep et que j’ai visité les installations, j’ai été tout simplement emballée! Je retrouvais plein de choses que j’ai touchées sur le marché du travail. J’aimerais transmettre ma passion et mon expérience de terrain à d’autres. De plus, je pense qu’une femme qui enseigne la technique de génie mécanique peut encourager d’autres filles à s’inscrire dans le domaine. Par ailleurs, l’enseignement m’a toujours intéressée. Je viens d’une famille de professeurs. Si je n’avais pas choisi d’étudier en génie, j’aurais probablement été professeure de mathématiques parce que j’ai toujours adoré les maths.

Mon conseil pour effectuer des études en génie : l’équilibre. C’est certain qu’il faut mettre beaucoup d’efforts pendant les études, mais il faut aussi avoir du plaisir. Pour ma part, je me suis impliquée au journal étudiant de ma faculté et j’ai joué de la musique avec des collègues étudiants. Après l’université, j’ai continué la musique avec des amis. J’ai découvert la photographie qui est une véritable passion et j’ai pu faire des voyages à l’étranger : un rêve depuis toujours! Et puis j’ai eu une petite fille : un autre rêve réalisé. Je suis une maman comblée! Puisque ma fille va maintenant à l’école, nous devons investir du temps d’étude et de devoirs avec elle de manière à lui montrer l’importance que nous accordons à l’éducation. Je dois également investir du temps dans mes études. Il est certain que j’ai moins de temps qu’avant pour les activités, mais j’ai recommencé la photographie et découvert le montage vidéo ; j’adore!

En terminant, je voudrais dire que le statu quo peut être très rassurant, mais aussi très ennuyant sans défi. Prendre la décision de retourner aux études n’a pas été facile. Il faut savoir sortir de sa zone de confort si on veut aller plus loin et se dépasser. On ne sait jamais où ça peut nous mener!


Profil mis en ligne: 03-11-2014

Une réflexion sur “Viviane Dextradeur

  1. Pingback: Réorientation de carrière | fstim

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s