Maude Lizaire

Étudiante au baccalauréat en physique et mathématiques à l’Université de Montréal


Je suis présentement étudiante au baccalauréat bidisciplinaire en physique et mathématiques à l’Université de Montréal. Lorsque je songe à mon parcours scolaire, je me considère privilégiée d’avoir eu accès à une formation particulièrement stimulante. J’ai d’abord été plongée dans le monde de la musique et introduite aux enjeux mondiaux dans le cadre des programmes art-étude et international au secondaire. Au cégep, j’ai par la suite été conscientisée à la question écologique grâce au profil environnement du programme de sciences de la nature du Cégep du Vieux-Montréal.

J’étais, déjà au secondaire, animée d’une vive curiosité à l’égard des sciences physiques et mathématiques. Ayant toujours eu un penchant pour les mathématiques, j’ai été charmée, dès mon premier cours de mécanique au secondaire, par l’approche analytique et rigoureuse que s’avère être la physique. Cette façon de décrire et d’appréhender l’univers constitue un exercice d’une grande richesse au développement de l’esprit critique et logique.

Je terminais mon DEC en sciences de la nature, ne sachant pas trop où aller. Certes, ces deux années m’avaient permis de confirmer mon désir d’étudier les sciences. Par contre, une expérience de stage de terrain dans le cadre d’un cours de biologie de l’environnement m’a fait bien hésiter à opter pour un métier me permettant de travailler au grand air. Cependant, le langage qui me parlait vraiment, c’était celui des mathématiques, tout particulièrement lorsqu’il était apprêté à la sauce physique! En choisissant ce sujet d’étude au baccalauréat, je n’y entrevoyais pas nécessairement une future carrière, je l’avais d’abord choisi par intérêt. C’est au travers de mes expériences liées tant à la recherche qu’à la vulgarisation que j’ai réalisé à quel point ce domaine, mais également le style de vie qui lui est associé, me plaisait. Étudier la science demande persévérance, curiosité et créativité tandis que la communiquer fait appel à l’esprit de synthèse et l’envie d’entrer en contact avec les gens. Il s’agit d’un équilibre qui m’a comblée lorsque j’ai eu l’occasion de l’expérimenter. Un été à travailler comme animatrice au Parc national du Mont-Mégantic ainsi que deux stages en laboratoires dans le domaine de la matière condensée m’ont réellement donné la piqure pour la vulgarisation scientifique et la recherche. Il m’est aujourd’hui difficile d’entrevoir une autre carrière qui saurait mieux me satisfaire! J’ai ainsi l’intention de poursuivre mes études aux cycles supérieurs dans le domaine de l’étude des matériaux et j’aspire à ce que la communication scientifique soit partie prenante de ma future profession.

Mes études tiennent une place centrale dans ma vie, elles me passionnent et je considère l’énergie que j’y consacre comme un investissement pour une carrière dans laquelle je m’épanouirai. Il faut absolument aimer les mathématiques ou la physique pour entreprendre des études dans ce domaine, car ce sont ces des baccalauréats exigeants qui peuvent demander certains sacrifices. Il m’est donc parfois difficile de trouver du temps pour mes autres loisirs comme la musique et le plein air. Toutefois, ma seconde passion est sans contredit le voyage et celle-ci a été nourrie à plusieurs reprises grâce à mon parcours scolaire. C’est d’ailleurs l’un des aspects de la carrière de scientifique qui me stimule; le fait de devoir exporter ses connaissances à travers le monde.


Liens pouvant compléter mon profil :


Profil mis en ligne: 13-11-2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s