Marie-Pier B. Côté

Diplômée en génie civil à l’Université de Sherbrooke

À la fin de mon secondaire, je ne savais pas encore que j’allais étudier en génie civil un jour. En fait, je me suis d’abord inscrite en sciences humaines au cégep avec comme idée initiale d’étudier en relations internationales. Après une session, j’ai changé d’idée et je me suis redirigée vers les sciences de la nature pour approfondir mes connaissances en sciences. Je pensais à ce moment-là m’inscrire  en nutrition. Ce n’est qu’à la fin de mes études collégiales que j’ai appris que l’ingénierie existait, ne connaissant personne dans mon entourage ayant étudié dans ce domaine. À ce moment, j’ai longuement hésité entre le génie chimique et le génie civil. J’ai finalement opté pour le génie civil étant donné que ce domaine est très vaste (ex.: structure, hydraulique, mécanique des sols et fondations, transports, gérance de projets, environnement, etc.).

Maintenant, après avoir récemment terminé mon baccalauréat en génie civil à l’Université de Sherbrooke, je trouve encore surprenant d’avoir passé par toutes ces idées avant de faire mon choix puisque j’ai toujours eu un intérêt pour les sciences. Bien que je n’aie jamais été particulièrement douée en physique ou en mathématiques, j’ai éprouvé un grand sentiment de satisfaction d’avoir réussi ces cours. Je réussissais tout de même bien, car j’avais assez d’intérêt pour y mettre des efforts et y persévérer.

Au cours de mes quatre ans et demi de baccalauréat, j’ai mis beaucoup d’importance dans mes études et j’ai travaillé fort pour réussir mes cours, mais cela ne m’a pas empêché d’avoir du temps pour mes loisirs (natation, vélo, soccer, etc.) et mes nombreuses implications (Société canadienne de Génie civil, Ingénieurs Sans Frontières, Table de concertation sur le développement durable, Groupe de Collaboration Internationale en ingénierie de l’UdS, etc.). J’ai également eu la chance de réaliser quatre stages professionnels grâce au programme COOP de l’Université de Sherbrooke. J’ai beaucoup appris de toutes ces expériences, mais j’ai surtout découvert que le génie va au-delà des sciences et du côté technique pour rejoindre un aspect social qui est peut-être moins couvert durant les cours. Alors au fond, bien que j’aime les sciences, j’ai pu aller rejoindre l’intérêt initial que j’avais envers les sciences humaines à travers mes implications.

Je ne sais pas encore exactement quel emploi j’occuperai à la suite de mes études, mais je suis persuadée que ma carrière sera teintée d’un mélange de toutes ces expériences enrichissantes. Les deux choses les plus importantes que j’ai retenues à travers mon parcours sont la persévérance et le goût de relever des défis. Tout est possible, il suffit d’y croire.


Pour obtenir plus d’information :

L’ingénieur civil dans ton quotidien – Vidéo réalisée par la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke

 


Profil mis en ligne : 06-04-2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s