Justine Renaud

Étudiante en biologie cellulaire et moléculaire à l’UQTR

Présentement, je suis étudiante au doctorat en biologie cellulaire et moléculaire dans le profil neurosciences à l’UQTR. En secondaire 5, je voulais tout faire et mon idée n’était pas fixe, donc je suis allée au cégep de Trois-Rivières en sciences de la nature dans le profil pur et appliqué. Au terme de ces deux années de cégep, je ne savais toujours pas vers quel domaine me diriger. M’étant trouvé un intérêt marqué pour la biologie, j’ai décidé d’allonger mes études au cégep d’un an afin de compléter également le profil santé de mon programme. L’enseignante de chimie organique m’a donné la piqûre pour la biochimie et c’est pour cette raison que je me suis inscrite à l’UQTR au baccalauréat en biochimie et biotechnologie. Dès ma première année de baccalauréat, je me suis jointe au laboratoire de recherche en neurobiologie cellulaire de la professeure Maria-Grazia Martinoli, j’y suis restée à la maîtrise et j’y suis encore aujourd’hui puisque j’y effectue ma recherche depuis maintenant 4 ans et demi.

C’est dans mon cours de biochimie au cégep que j’ai vraiment su que je voulais m’en aller dans ce domaine, mais c’est seulement après 2 ans de travail au sein du laboratoire de la professeure Martinoli que j’ai su que je voulais faire de la recherche. En fait, c’est à ce moment que j’ai commencé à être beaucoup plus autonome dans mes prises de décisions, dans la rédaction d’articles et dans les manipulations de laboratoire. La recherche me permet de me sentir investie d’un rôle privilégié dans la société : celui de découvrir avant quiconque de nouvelles choses, celui de rendre le monde un endroit meilleur. Aussi, les aspects liés au leadership et à l’indépendance intellectuelle qui s’y rattachent me plaisent beaucoup. J’aime également la diversité du travail (théorie versus manipulations pratiques), pouvoir se «bâtir» un curriculum vitae en vue de sa carrière future et le petit côté « prestige » d’obtenir les bourses convoitées.

Parmi les éléments les plus déterminants de mon parcours, il y a eu le financement que j’ai obtenu par des bourses de recherche, sans lesquelles je ne serais pas où je suis aujourd’hui. Un autre aspect important qui m’a gardée accrochée est les nombreuses possibilités que j’ai eues de voyager pour des congrès. Jusqu’à présent, je suis allée présenter les résultats de notre laboratoire dans 4 pays différents (États-Unis, France, Portugal et Chili). Aussi, cet été, je suis allée faire un stage en Italie pendant tout le mois de juin.

Il est clair pour moi que je souhaite diriger mon avenir vers le domaine de la recherche en neurobiologie. Ma principale motivation est de me tailler une place dans une université de choix en tant que professeure avec mon propre laboratoire de recherche. Pour ce faire, je dois compléter mon doctorat et au moins un postdoctorat à l’étranger, si ce n’est pas plus.

La recherche, c’est-à-dire essentiellement mes études de doctorat, occupe une très grande place dans ma vie. Je m’y investis au minimum 40 heures par semaine, parfois même jour et nuit pendant certaines périodes. Pour le moment, à titre d’exemple, je dois aller au laboratoire chaque samedi et dimanche pour traiter mes rats diabétiques. Néanmoins, lorsque possible, je me garde du temps pour pratiquer d’autres activités à l’extérieur de l’école. Par exemple, dans mes loisirs, je suis officier du cadre des instructeurs de cadets dans un escadron à Trois-Rivières, je pratique le karaté Shotokan et je suis impliquée à la radio étudiante de l’UQTR. Je suis également nouvellement membre de la Commission des études de l’UQTR et je m’implique régulièrement dans d’autres comités ponctuels à l’université.


Profil mis en ligne: 29-10-2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s