Carole-Anne Gillis

Étudiante au doctorat en sciences de l’eau à l’INRS-ETE

Carole-Anne Gillis3Je suis présentement étudiante en 3e année de doctorat en sciences de l’eau à l’INRS. J’ai terminé le secondaire en 2003. À ce moment, je ne savais pas encore ce que je voulais faire exactement. À preuve, j’avais commencé à remplir des demandes d’admission en technique de soins infirmiers pour le cégep parce que c’était un programme populaire et qui était offert dans plusieurs cégeps, sans trop savoir si je voulais réellement étudier là-dedans.

À quelques jours de la date limite d’inscription, j’ai déchiré les formulaires parce que je me suis rendu compte que si je voulais « survivre » aux études postsecondaires, je devais choisir un programme en fonction de mes intérêts. En secondaire 5, j’excellais en physique. Je me suis donc inscrite sur un coup de tête en sciences de la nature avec comme objectif de devenir enseignante de physique au secondaire. Malheureusement, ça ne s’est pas passé tel que je l’avais imaginé. Je n’étais pas très investie et motivée dans mes cours, je n’étudiais pas beaucoup, ce qui a fait que j’ai eu des échecs dans 3 cours, dont en physique! J’ai alors dû m’inscrire à un cours de « motivation aux études » ; le meilleur cours que j’ai eu au cégep! Dans ce cours, j’ai appris à me connaître, à savoir ce qui me motive et ce que j’aime. Dans la même période, j’avais une amie qui étudiait au DEP en protection de la faune et elle me parlait de ses sorties sur le terrain, de ses travaux, de la nature… j’ai été envoutée! Je me suis alors intéressée à la biologie. J’ai donc terminé mon DEC en sciences de la nature et me suis inscrite au baccalauréat en biologie à l’UQAR en 2006. C’est vraiment à ce moment que j’ai commencé à être motivée ; motivée à avoir une carrière. C’était la première fois que j’utilisais ce mot : une carrière! Par la suite, j’ai identifié un sujet qui me passionnait particulièrement et mon parcours s’est tracé de lui-même.

Au fond, j’ai eu un parcours parsemé d’incertitudes, mais au final, chaque décision que j’ai prise a toujours été en fonction de mes goûts, de ce qui m’intéresse, de ce qui me passionne. Si j’avais à donner un conseil à d’autres étudiantes, je leur dirais: « Fais ce que tu aimes, ce qui te motive et le parcours vers ta carrière sera plaisant! »


Pour obtenir plus d’information au sujet du projet de doctorat de Carole-Anne:

Didymo, l’indésirable visiteuse des rivières de Gaspésie

L’algue Didymo toujours présente dans les rivières de l’Est du Québec

Émission La semaine verte, Radio-Canada, octobre 2009


Profil mis en ligne: 25-03-2014
Crédit photo: Andrew Olive

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s