Statisticienne

La statisticienne applique les mathématiques aux situations d’incertitude. Elle planifie et effectue des recherches afin de fournir des renseignements qui seront utiles dans la prise de décision. Un simple sondage comprend la préparation d’un questionnaire pertinent, l’échantillonnage, la collecte de données et leur interprétation. La statisticienne veille à tout cela et, aux termes de ses recherches, elle doit produire un rapport pour communiquer ses résultats. Lorsqu’elle travaille comme consultante auprès de chercheurs, la statisticienne doit prendre connaissance de leurs hypothèses de recherche et des données qu’ils ont recueillies afin de leur proposer la bonne méthode d’analyse de leurs données. Elle peut aussi travailler en statistique fondamentale et développer de nouveaux outils d’analyse et de nouveaux modèles de calcul statistique.

Ses compétences sont utiles, entre autres, en médecine, lorsque l’on veut mieux comprendre des maladies génétiques comme la schizophrénie ou lorsque l’on mène une recherche sur les effets secondaires d’un médicament, et en biologie lorsqu’on étudie de grandes populations d’animaux.

À quoi ressemble son travail?

Le travail d’une statisticienne peut s’effectuer autant sur le terrain à collecter des données que dans un bureau à les analyser. Elle peut être appelée à travailler dans des institutions d’enseignement ou gouvernementaux, des centres de recherche, des maisons de sondage, chez Statistique Canada ou au Bureau de la statistique du Québec. De plus, la statisticienne travaillera souvent avec des spécialistes de divers domaines comme l’agriculture, la biologie, la médecine, la psychologie, le droit, l’économie et la politique.

Pourquoi devenir statisticienne?

Pour choisir cette profession, il faut être habile avec les chiffres et aimer faire des calculs. Il faut aussi avoir une bonne capacité de synthèse et d’analyse pour être capable de saisir la signification d’un grand nombre de données et être très minutieux. Il faut aussi être habile en informatique. Enfin, il faut être une personne polyvalente, apte à communiquer et à travailler en équipe.

Que faire pour devenir statisticienne?

Le baccalauréat en statistique mène à profession de statisticienne. La formation universitaire de premier cycle est d’une durée de trois ans.

Description de la formation par établissement

1er cycle

Baccalauréat en statistique

Baccalauréat en mathématiques et statistique

Baccalauréat en démographie et statistique

2e cycle

Maîtrise en statistique

Maîtrise en mathématiques et statistique

Maîtrise en démographie

3e cycle

Doctorat en statistiques

Doctorat en mathématiques et statistique

Doctorat en démographie

Pour en savoir plus

Classification de la profession selon Emploi Québec (IMT)

2161 – Mathématiciens/mathématiciennes, statisticiens/statisticiennes et actuaires (description; perspectives; salaire et statistiques)

Association professionnelle

Association des statisticiennes et statisticiens du Québec

Exemples d’employeurs

  • Statistique Canada
  • Fonction publique
  • Institutions financières
  • Compagnies d’assurance
  • Firmes de sondage

Liens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s