Ingénieure mécanique

L’ingénieure en mécanique résout les problèmes du domaine des systèmes mécaniques. Elle conçoit, entre autres, tout ce qui s’appelle véhicule et système motorisé. Au cours de ses études, elle apprend à maîtriser les matériaux pour en faire des produits finis. Évidemment, il est un peu ridicule de réinventer l’avion, mais il est tout à fait possible de l’améliorer et l’ingénieure en mécanique excelle dans ce domaine. L’ingénieure mécanicienne utilise l’énergie sous toutes ses formes pour créer des machines ou des véhicules. Loin de se salir les mains, elle utilise des logiciels très performants pour dessiner et évaluer les capacités de ses nouveaux prototypes. De plus, elle peut travailler à améliorer les procédés de fabrication afin de diminuer les coûts de production. On retrouve cette ingénieure presque partout. Elle se doit donc d’être très polyvalente, car elle est souvent appelée à devenir chargée de projet où elle supervisera toutes les activités.

L’ingénieure en mécanique peut se spécialiser dans différents domaines et ainsi effectuer de nombreuses tâches. En biomécanique, elle concevra des prothèses pour les personnes handicapées, analysera les réactions du corps humain aux chocs et créera des appareils et des instruments chirurgicaux. En aéronautique, elle concentrera ses intérêts sur les moyens de transport qui vont sur l’eau ou dans les airs en étudiant les écoulements des fluides autour des véhicules. En aérospatiale, elle étudiera toutes les questions relatives à la construction des véhicules qui vont dans l’espace comme les navettes et les satellites. Il existe de nombreuses autres spécialisations en génie mécanique, notamment la robotique, la mécatronique, la conception et la fabrication assistées par ordinateur (CAO et FAO), etc.

À quoi ressemble son travail?

Les tâches et les responsabilités de l’ingénieure en mécanique peuvent comprendre toutes les étapes d’un projet, allant de la conception initiale à la réalisation technique et à la mise en opération de ce projet. Par ailleurs, elle peut travailler autant dans le domaine de la recherche que dans celui de l’enseignement. Faisant habituellement partie d’une équipe, l’ingénieure en mécanique peut être amenée à se joindre à d’autres ingénieurs et à côtoyer les ouvriers de l’usine. Finalement, elle peut travailler dans des firmes de génie-conseil ou pour diverses entreprises.

Pourquoi devenir ingénieure en mécanique?

Pour choisir cette profession, il faut d’abord avoir envie d’en connaître plus sur tous les développements technologiques. Il faut aussi s’intéresser aux systèmes mécaniques et à leur fonctionnement. De plus, il faut être une personne polyvalente qui a de la facilité à communiquer avec les autres. Le travail d’équipe occupe une place importante dans ce travail, car il arrive souvent qu’on doive se joindre à une équipe multidisciplinaire. Enfin, il faut avoir certaines aptitudes en sciences et en mathématiques, puisque ces disciplines sont à la base de tous les programmes d’ingénierie.

Que faire pour devenir ingénieure en mécanique?

Le baccalauréat en génie mécanique mène à la profession d’ingénieure en mécanique. La formation universitaire de premier cycle est d’une durée de quatre ans. De plus, la profession est régie par l’Ordre des ingénieurs du Québec.

Description de la formation par établissement

1er cycle

Baccalauréat en génie mécanique

Baccalauréat en génie mécanique – concentration génie mécatronique

Baccalauréat en génie des systèmes électromécaniques

2e cycle

Maîtrise en génie mécanique – profil ingénieur (M.Ing.)

Maîtrise en génie mécanique – profil recherche (M.Sc.)

Maîtrise modulaire en génie mécanique

Maîtrise en ingénierie

  • Université du Québec à Chicoutimi (M. Ing. multidisciplinaire : génie mécanique, des matériaux et métallurgique, civil, électrique et informatique; profils : rechercheprofessionnel)

Maîtrise (ou DESS) modulaire en génie énergétique

Maîtrise en gestion de l’ingénierie

3e cycle

Doctorat en génie mécanique

Doctorat en ingénierie

Pour en savoir plus

Classification de la profession selon Emploi Québec (IMT)

2132 – Ingénieurs mécaniciens/ingénieures mécaniciennes (description; perspectives; salaire et statistiques)

Association professionnelle

Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ)

Exemples d’employeurs

  • Firmes d’ingénieurs-conseils
  • Fonction publique
  • Industries de haute technologie
  • Industries de fabrication
  • Instituts de recherche

Liens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s