Ingénieure électrique

Historiquement, le domaine du génie électrique se divise en deux grandes branches : l’électrotechnique et l’électronique. L’ingénieure électrique qui travaille dans le premier de ces domaines s’occupe de la production, de la transmission, de la distribution et de l’utilisation domestique et industrielle de l’électricité. Dans le domaine de l’électronique, l’ingénieure conçoit des circuits électroniques et planifie leur utilisation dans des systèmes électriques. Elle travaille aussi de plus en plus dans les domaines des communications, de la robotique ou de la commande de procédés, de l’ordinique, de l’optique et de la photonique. Du système de démarrage d’une voiture jusqu’au système électrique d’un gratte-ciel, on trouve des fils électriques ou des fibres optiques partout, et chacun de ces ensembles a été pensé par une ingénieure électrique. Bref, elle touche à tout ce qui produit ou utilise de l’électricité.

À quoi ressemble son travail?

Les tâches et les responsabilités de l’ingénieure électrique peuvent comprendre toutes les étapes d’un projet, allant de la conception initiale à la réalisation technique et à la mise en opération de ce projet. Par ailleurs, elle peut travailler autant dans le domaine de la recherche que dans celui de l’enseignement. Faisant habituellement partie d’une équipe, l’ingénieure électrique peut être employée autant par des PME que par des grandes entreprises.

Pourquoi devenir ingénieure électrique?

Pour choisir cette profession, il faut d’abord avoir envie d’en connaître davantage sur tous les développements technologiques. De plus, il faut être une personne polyvalente qui a de la facilité à communiquer avec les autres. Le travail d’équipe occupe une place importante dans ce travail, car il arrive souvent qu’on doive se joindre à une équipe multidisciplinaire. Enfin, il faut avoir certaines aptitudes en sciences et en mathématiques, qui sont les disciplines de base dans tous les programmes d’ingénierie.

Que faire pour devenir ingénieure électrique?

Le baccalauréat en génie électrique mène à la profession d’ingénieure électrique. La formation universitaire de premier cycle est d’une durée de quatre ans. De plus, la profession est régie par l’Ordre des ingénieurs du Québec.

Description de la formation par établissement

1er cycle

Baccalauréat en génie électrique

Baccalauréat en génie électrique – concentration génie informatique

Baccalauréat en génie des systèmes électromécaniques

Baccalauréat en génie microélectronique

2e cycle

Maîtrise en génie électrique

Maîtrise modulaire en génie électrique

Maîtrise en ingénierie

Maîtrise (ou DESS) modulaire en génie énergétique

Maîtrise en télécommunication

Maîtrise en gestion de l’ingénierie

3e cycle

Doctorat en génie électrique

Doctorat en ingénierie

Doctorat en télécommunication

Pour en savoir plus

Classification de la profession selon Emploi Québec (IMT)

2133 – Ingénieurs électriciens et électroniciens/ingénieures électriciennes et électroniciennes (description; perspectives; salaire et statistiques)

Association professionnelle

Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ)

Exemples d’employeurs

  • Firmes d’ingénieurs-conseils
  • Fonction publique
  • Entreprises spécialisées en haute technologie
  • Entreprises manufacturières

Liens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s