Bio-informaticienne

La bio-informaticienne est une spécialiste au carrefour de l’informatique, de la biologie, des mathématiques et des sciences médicales. Grâce aux plus récentes technologies et à son expertise en informatique, elle facilite le traitement, l’analyse, l’organisation et la conservation de données biologiques. Elle permet l’analyse d’une quantité phénoménale de données, notamment la virtualisation de données biologiques (p. ex. : génétiques, écologiques, biochimiques, etc.), qui ne pourraient être analysées autrement. La bio-informaticienne se trouve donc au cœur de la recherche en sciences de la vie, notamment par rapport au fonctionnement du génome humain, animal et végétal.

À quoi ressemble son travail?

La bio-informaticienne peut s’intéresser aux séquences dans l’ADN des humains, animaux et végétaux, qu’elle reproduira virtuellement dans le but d’y appliquer des méthodes de calcul élaborées, qui permettent notamment de relever des similitudes. Elle peut également réaliser des modèles en 3D de molécules biologiques afin de les reconstruire, les analyser et les prédire. La bio-informaticienne peut dresser des statistiques par rapport à la population ou des bases de données génétiques, ou encore modéliser les réseaux d’interaction entre un ensemble de composantes telles que les gènes, les protéines, les cellules et les organismes. Les débouchés sont multiples, par exemple : les centres hospitaliers, l’industrie biomédicale ou pharmaceutique, les entreprises de conception de logiciels, les firmes spécialisées en gestion de bases de données génétiques.

Pourquoi devenir bio-informaticienne?

Pour choisir cette profession, il faut être une passionnée de l’informatique, des sciences, de la biologie et du travail de recherche à la fine pointe de la technologie. Comme cette profession est encore jeune et en constante évolution, il faut aimer apprendre, surmonter des défis intellectuels et découvrir de nouveaux concepts. Il faut d’autant plus s’adapter aux recherches dans une variété de domaines tels que la biologie moléculaire, la neurophysiologie et l’écologie évolutive. Dans cette optique, la bio-informaticienne est amenée à travailler au sein d’équipes multidisciplinaires, ce qui requiert alors d’aimer le travail en équipe.

Que faire pour devenir bio-informaticienne?

Le baccalauréat mène à la profession de bio-informaticienne. La formation universitaire de premier cycle est d’une durée de trois ans.

Description de la formation par établissement

1er cycle

Baccalauréat en bio-informatique

Baccalauréat en biochimie et biotechnologie

Baccalauréat en biochimie

2e cycle

Maîtrise en bio-informatique

Maîtrise en biophotonique

Maîtrise en chimie et biochimie

3e cycle

Doctorat en bio-informatique

Doctorat en biophotonique

Autres programmes

DESS en biotechnologie et génomique (GrDip in Biotechnology & Genomics)

Pour en savoir plus

Classification de la profession selon Emploi Québec (IMT)

2112 – Chimistes (description; perspectives; salaire et statistiques)

Association professionnelle

Aucune

Exemples d’employeurs

  • Bio-industrie
  • Centres de recherche
  • Industries biotechnologique, pharmaceutique et biomédicale
  • Laboratoires gouvernementaux et privés
  • Firmes d’experts-conseils

Liens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s