Astronome

Initialement physicienne, l’astronome fait l’analyse des phénomènes célestes afin d’approfondir la compréhension de l’univers. Elle utilise de l’équipement sophistiqué afin de procéder à des observations, qui l’informent sur la position, les mouvements, la composition, les caractéristiques et même l’évolution de corps célestes (planètes, lune, soleil, etc.). L’astronome peut se spécialiser notamment en astronomie d’optique, en astrophysique ou en radioastronomie. L’astronomie optique consiste en l’observation du ciel à partir de ce qui est visible par télescope. L’astronome utilise alors des outils d’imagerie captant la lumière infrarouge jusqu’à ultraviolette, qui permettent entre autres l’observation d’étoiles, d’amas d’étoiles, de poussières, de galaxies, et d’étoiles extrasolaires. La spécialisation en astrophysique consiste en l’étude des propriétés physiques des objets de l’univers, telles que leur densité, leur luminosité, leur composition chimique et leur température. La radioastronome, quant à elle, étudie l’espace à partir d’ondes radio, ce qui lui permet de constater des phénomènes imperceptibles par l’astronomie optique, tels que les pulsars, radiogalaxies, quasars, nuages atomiques, etc.

À quoi ressemble son travail?

L’astronome fait principalement de la recherche. Elle fait des observations à l’aide d’équipement sophistiqué tel que des télescopes terrestres et spatiaux, des caméras, des spectrographes (qui mesurent la distribution de la lumière selon la longueur d’onde) et des polarimètres. Elle doit analyser et interpréter les données recueillies et rédiger des rapports qui étayent ses conclusions. Elle doit également partager le fruit de ses recherches en participant à des activités scientifiques (congrès et conférences) ou en rédigeant des articles scientifiques. L’astronome s’occupe de superviser les travaux de techniciens et peut contribuer à la conception ou l’amélioration des outils et techniques d’observation. Elle peut également être amenée à animer des activités éducatives en astronomie pour le grand public.

Pourquoi devenir astronome?

Pour choisir cette profession, il faut être passionné de l’espace, avoir une affinité avec les sciences, plus particulièrement la physique, et aimer faire de la recherche. Une carrière en astronomie s’adresse à celles qui souhaitent contribuer à l’avancée des connaissances sur l’univers. Pour y exceller, il faut posséder un très bon sens de l’observation et une bonne capacité d’analyse, de déduction et de synthèse. Assurément, cette carrière saura satisfaire celles qui ont une grande curiosité scientifique.

Que faire pour devenir astronome?

Certains baccalauréats en physique mènent à la profession d’astronome. La formation universitaire de premier cycle est d’une durée de trois ans. Comme il s’agit d’une carrière en recherche, une formation de 2e, voire 3e cycle, est généralement exigée. Les établissements d’enseignement nommés sont ceux qui offrent des cours en astrophysique.

Description de la formation par établissement

1er cycle

Baccalauréat en physique

2e cycle

Maîtrise en physique

3e cycle

Doctorat en physique

Pour en savoir plus

Classification de la profession selon Emploi Québec (IMT)

2111 – Physiciens/physiciennes et astronomes (description; perspectives; salaire et statistiques)

Association professionnelle

Aucune

Exemples d’employeurs

  • Centres de recherche
  • Observatoires
  • Gouvernement fédéral et provincial
  • Établissements d’enseignement collégial et universitaire

Liens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s